Au comptoir

Où le barman se perd en digressions variées à qui se présente à lui ...


Le Joyau et le Lotus

Un nom de bande dessinée, à mi-chemin entre Tintin et les aventures de Blake et Mortimer, terriblement évocateur. La voie ne pouvait être que (très) belle. Pas de gaz dément -elle se déroule majoritairement sur une arête- mais une ambiance extraordinaire face au Moine et au carrefour géant du massif du Mont-Blanc: la jonction Leschaux-Mer de glace. Celle-ci nous déroule ses vagues marquant l'alternance des saisons. Bref un cadre magistral, le secteur est de plus assez délaissé des grimpeurs ce qui fait qu'on y grimpe peinards, c'est-à-dire seuls. Tout au plus peut-on saluer quelques parapentes qui ne dérangent en rien vu qu'on ne peut pas dire qu'ils prennent beaucoup de place aux relais ;-) .

L'escalade se déroule dans un beau granit en général orange et compact présentant de belles sections en dalles et en fissures. On débouche sur une pointe avec un relais sommital mal commode (vieilles plaquettes Cassin dont les yeux sont trop étroits pour passer confortablement les mousquetons). De là, il faut pas moins de 8 rappels pour joindre le pied de la face en suivant la voie "la reprise" qui a l'air sacrément physique (si quelqu'un a le topo, je suis preneur).

Les photos sont par ici.

Billets plus anciens ...