Au comptoir

Où le barman se perd en digressions variées à qui se présente à lui ...


Le JCVD du numérique

J'aime bien les humoristes. Quand je dis ça, je pense bien au delà des humoristes au sens où on l'entend tels les Bigard et autres Jim Carrey ou que sais-je encore. Non, quand je parle d'humoristes, c'est dans le sens beaucoup plus originel des personnes qui font rire. Parmi elles, il y a eu bien sûr l'inénarable Jean-Claude Van Damme dont les déclarations ont été reprises, rereprises si bien que cela ne fait plus rire du tout. On s'y attend trop. Pourtant, ce qui faisait rire chez lui, c'était bien cette capacité hors normes à faire des déclarations où seul l'intéressé semblait voir le fil logique, intelligible de ces paroles. Le comique de décalage est souvent bien plus puissant que le comique de bonnes vannes frontales passe-partout. Il n'y a qu'à relire Desproges, qui lui maîtrisait tout cela bien consciemment ce qui n'est pas plus mal même si dans le fond : le plus important demeure leur capacité à faire rire, quelque soit la méthode; ils vivent bien ensuite leur vie privée comme ils l'entendent.

Et bien, il existe un autre personnage que Jean-Claude, moins discret et pourtant moins rabâché et donc dont la fraîcheur comique est encore conservée. Ainsi cette surprenante vidéo:


Pour ceux qui ne l'ont pas reconnu, il s'agit de l'actuel président de Microsoft, Steve Ballmer.
En vérité, j'éprouve de la compassion pour Van-Damme. Pourquoi lui n'est-il pas PDG de Universal ou mieux, d'Endemol. Il avait l'étoffe pour cela :-p
Billets plus anciens ...