Au comptoir

Où le barman se perd en digressions variées à qui se présente à lui ...


L'art du journalisme

Alors voilà.
Dans mon boulot (ndlr: vendeur chez Décat'), j'ai une mission qui consiste à former les autres vendeurs sur les produits. Avec des coformateurs, on organise chaque année une formation sympa pluridisciplinaire et comme on est très motivé, on a invité cette année un invité de marc (Salut Marc !) qui est un des meilleurs spécialistes mondiaux du trail longue distance. Pour vous donner une idée, en dessous de 70 km et 4000 m de dénivelée positive, il s'enmerde ! Bon, je le dis avec mes mots à moi mais en gros, c'est ça :)
Tous les stagiaires posent des questions, et qu'est-ce que tu penses de telle marque de chaussures par rapport à Quechua ? Ca t'arrive de souffrir ? Pourquoi t'habites en Suisse ? Bref pas mal de débats. Puis vient une question: mais finalement, pourquoi ce sport et pas un autre comme de l'utramarathon par exemple, qu'est-ce qui te motive le matin, quand tu vas faire une course ?
Et bien la réponse de l'intéressé m'a litéralement scotché: "C'est le sport qui à mon sens, se rapproche le plus du rêve olympique tel qu'il était conçu à l'origine. Tout le monde pouvait participer à une compétition sans faire partie d'un club ou d'une fédération. Tout le monde se retrouvait ensemble à l'issu des compétitions pour vivre sans se poser de question, juste pour le plaisir d'échanger et rencontrer d'autres personnes d'horizons différents."
Nouvelle question: "si je comprends bien, tu ne veux pas que ton sport devienne olympique alors ?"
Réponse: "je souhaite en l'état actuel des choses que cela arrive le plus tard possible".

Cela a raisonné dans mon petit crâne tant et tant que j'ai mis un peu de temps à digérer ces paroles:
- c'est la première fois que je rencontrais un sportif de très haut niveau dont le but n'est pas de se distinguer, de se mettre en avant, mais de réellement développer l'Homme par le sport; c'est à dire se développer physiquement juste par la pratique, et intellectuellement par les rencontres sans aucun esprit d'en tirer un quelconque autre profit. Je ne suis pas très calé en histoire grecque. Pourtant, si c'était cela, l'idéal olympique originel, le développement de l'Homme.
- puis une seconde réflexion m'est venue. C'est qu'un tel propos était si puissant qu'il était pour le coup assez facile de le détourner, un peu, légèrement, juste ce qu'il faudrait pour dénaturer ces belles paroles et les rendre bien tapageuses, par exemple en reformulant la seconde réponse (et en ôtant la première): "je ne veux pas que mon sport devienne olympique !". Là on touche quelque chose, Ca pourrait créer une polémique, vendre du papier... pour une si petite transformation. Bref, je me suis dis que le métier de journaliste devait être bien dur car ne pas altérer le sens alors que chaque mot en a un revient à marcher sur un fil d'Ariane sans aucun filet de protection.

Puisse la sagesse de ce sportif être contagieuse à tous ceux qui ont la chance de le rencontrer, à commencer par les journalistes ;)
Billets plus anciens ...