Au comptoir

Où le barman se perd en digressions variées à qui se présente à lui ...


Repos [ce] soir

Le Reposoir, c'est 4 lignes de 100 m environ avec des dificultés oscillant entre 3 et 5+. C'était surtout une belle journée de grimpe pour Tof et moi aujourd'hui. On a attaqué par la ligne de droite en 3/3+. La glace y était très bonne. J'ai démarré et Tof a pris la 2ème longueur qui sortait en haut de la cascade. Après quoi, retour au départ et Tof repart dans une variante de la 1ère longueur en exploitant des murs raides et soutenus. Perso, je profite d'être en second pour expérimenter d'autres formes de grimpe, notamment en crochetant plutôt qu'en ancrant les piolets. Bien m'en prend puisque la zipette que j'ai eu n'a pas de conséquence en second.

Minute d'hésitation: to go or not to go ? Je pousse Christophe qui ne se fait pas prier longtemps et entame la 1ère longueur de la ligne de gauche. Elle démarre par un gros freestanding bien raide et pas bon partout: il sonne creux dès que l'on s'éloigne de "la bonne route". Au dessus, j'enchaîne un 2ème mur aux sons un peu sinistre: il s'agit, même si les mollets chauffent au point de mettre le feu à mon pantalon, de prendre son temps, choisir ses prises de pieds, décider de là l'ancrage, d'ici du crochetage. La longueur se termine à l'abri des stalatctites sous un surplomb rocheux. Chris enchaîne la 2ème longueur redémarrant par un beau mur raide puis déroulant en bonne glace tendance sorbet.
J'opte pour la 3ème longueur: parfois, il faut savoir s'arrêter ! Après un beau passage sorbet, tout se mets à sonner très creux si bien que je me rends compte d'être en train de grimper sur une mince plaque sous laquelle il y a une véritable cave: remouvement en douceur, ça commence à faire un tantinet engagé cette cascade. Bref, on l'a sorti. Quand à la ligne de gauche, elle était vraiment trop en glace grise pour donner envie.


En redescendant, les gendarmes du CNISAG nous indiquent que ça purge dans les autres longueurs. Nous, on constate aussi que ça coule plus qu'au petit matin.

Il était temps d'y aller car rien ne dit que ces cascades restent en conditions bien longtemps avec cette douceur.
Encore une belle journée en montagne !
Merci Tof :)
Billets plus anciens ...