Au comptoir

Où le barman se perd en digressions variées à qui se présente à lui ...


Chaque minute compte

Avant-propos: le refuge du Couvercle est donné pour 3h30 à 4h en montée depuis le terminus du Montenvers et 2h30 à 3h en descente à vitesse de progression normale.

Réveil à 5 heures. Quand on prend la peine d'aller dormir en refuge, c'est pas pour faire la grasse matinée. La veille, j'ai dû partir en retard et je me suis donc arraché pour monter au Couvercle en moins de 2h30. S'agissait de pas en plus râter le dîner !
Comme pour chaque course en montagne, on s'est aussi calé un horaire théorique que l'on se doit de respecter pour être bien dans la course (pour avoir de bonnes conditions de neige, pour être à l'heure à la maison, pour ne pas rater une benne). Dans notre cas, c'était pour ne pas rater le dernier train. On s'est donc fixé le déroulé suivant:
Lever 5h15
Départ du refuge à 6h
Attaque de la voie à 7h
Sortie au Sommet à 12h
Retour au refuge à 14-15h
Retour au train à 16-17h30 (le dernier train est à 18h30 en cette saison).

Maintenant, ce qu'il s'est réellement passé:
lever 5h15
Départ 6h15 (je devais rerégler mes crampons qui avait sauté pas loin de 10 fois la veille)
Attaque de la voie 7h30 (mes crampons ont encore sauté 2 fois)
Sortie à 13h30 au sommet. L'attaque était froide avant le soleil. Le milieu, on a perdu du temps en tirant plein de petites longueurs: quelle idée d'avoir mis un relais au beau milieu de L4 ou L6 aussi. Pas le temps de trop manger, j'avale mes derniers balistos et noix de cajoux. De toute manière, j'avais laissé mon sandwich au refuge avec quelques autres affaires pour m'alléger.
13h45: on a plié une corde, rangé les coinceurs et dégaines inutiles et on commence une descente sympa avec le guide et son client qui avaient fait l'arête S. Le hic: arrivée à 16h15 au pied du rappel final et 16h30 au refuge. Ca va être très chaud pour arriver au train avant le dernier !!! On paie à toute vitesse la patronne, refait nos sacs, dit bonjour à David qui vient d'arriver pour la nuit prochaine et repart en courant à 16h45 en y croyant encore ! Décidément, mon sandwich ne se laissera pas manger !
17h15: on est au pied des échelles
17h45 on a bien progressé sur la mer de glace
18h05: on sort de la mer de glace au pied des échelles
18h25: on arrive à la gare (on a relâché sur la fin) et on aura notre train !!!
18h45: je mange mon déjeuner dans le train


Chaque minute compte, mais, l'air de rien, on a économisé 1h30 supplémentaire minimum de retour à pied sur Chamonix. Merci Jack Bauer, et à la prochaine !


Les photos (sans flou de bouger) sont là
Billets plus anciens ...