Au comptoir

Où le barman se perd en digressions variées à qui se présente à lui ...


Garage Band

Peu avant mon changement de vie de début octobre, j'avais eu un peu de temps à tuer et j'étais bien motivé par la musique. Aussi me suis-je mis à Garage Band, le logiciel musical grand public d'Appeule. Non je ne ferai pas de jeu de mot foireux là-dessus, oui Apple devrait sans doute, à mon avis, françiser certains noms mais nous vivons dans la World Company et c'est comme ça !

Du coup, ça me donne l'occasion d'enrichir encore le blog d'une nouvelle rubrique : #JeanMichelApeuprès, jamais un tag n'aura aussi bien porté son nom (cf. le résultat écoutable entendable avec des doubles protections auditives à la fin du billet) ! Décidément, il faut croire que je suis bien inspiré par Kad Merad ces derniers temps puisque cela vient naturellement de l'un de ses personnages visibles ici :


Alors, comme je sens bien que ma prestation aura du mal à vous convaincre (même si je me suis bien amusé) que Garage Band est un logiciel sympa à utiliser, voici une petite copie d'écran qui parlera tout de suite à n'importe quel (vraiment) amateur de musique (au sens de vraiment pas pro quoi :-D ).


Pour résumer, voici les fonctions que j'ai trouvées cool :
  • Enregistrement/réglage/mixage séquentiel multi-pistes d'instruments réels (via une entrée audio) ou logiciels directement sur le mac.
  • Accordeur de guitare intégré ainsi qu'une multitude d'amplis de guitare électrique permettant de brancher sa guitare sur le mac et de jouer directement avec le son qu'on veut ce qui permet de s'amuser pour un coût très modique comparé au prix des pédales d'effet et autres amplis "réels".
  •  Une interface simple et (relativement) intuitive. A noter que je n'utilise pas la dernière version du logiciel qui, de ce que j'en ai compris, gagne encore en simplicité d'utilisation.

Voici donc une reprise de "Plus rien" des Cowboys Fringuants qui se voulait un clin d'œil à une personne en particulier, mais, essayez de faire un clin d'œil à un aveugle, je vous garantis que cela le laissera de marbre, tel le pélican fusant sur sa proie [Gotlieb]. J'arrête là et vous laisse découvrir la vertu du silence, en musique bruit :
Billets plus anciens ...